Chaumontel.html
Luzarches.html
 

  Edito












 

. 

                                                                        










  


livepage.apple.com
                      
livepage.apple.comhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewshapeimage_3_link_0shapeimage_3_link_1shapeimage_3_link_2shapeimage_3_link_3shapeimage_3_link_4shapeimage_3_link_5shapeimage_3_link_6shapeimage_3_link_7shapeimage_3_link_8shapeimage_3_link_9shapeimage_3_link_10shapeimage_3_link_11shapeimage_3_link_12shapeimage_3_link_13shapeimage_3_link_14shapeimage_3_link_15shapeimage_3_link_16shapeimage_3_link_17

Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre               comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation mais délivre-nous du Mal. Amen

Après quarante jours de préparation par la prière, le partage et le jeûne, nous sommes entrés dans le temps de Pâques. Le Christ, nous le croyons, est vraiment vivant ; Il a triomphé de la mort. Par sa Résurrection, il nous ouvre les portes de la vie, celles de la rencontre avec Dieu son Père.  Durant

cinquante jours, portés par la joie de la Résurrection, nous allons nous disposer à recevoir Celui que le Christ avait promis, l’Esprit Saint : l’Esprit de joie, d’amour, de vérité, de fraternité, de pardon et d’humilité ;

l’Esprit qui illumine nos cœurs et nos regards et les transforme ; l’Esprit qui vient nous dire que nos cœurs doivent être ce lieu où Dieu veut habiter. Durant ces cinquante jours, nous sommes donc invités (avec la lumière du Ressuscité) non seulement à célébrer la Pâque du Seigneur Jésus, mais surtout à vivre en ressuscités. Que peut signifier pour nous vivre comme des Ressuscités, sinon, une fois encore, prendre le chemin qui peut nous conduire à la rencontre de l’Esprit Saint,  en    témoignant   de   sa      présence dans nos vies.  À  l’image  des  athlètes, si    tout    au    long    du    Carême    nous    nous sommes préparés à entrer dans ce temps pascal, c’est pour rayonner du message de la Résurrection, qui appelle une vie dans l’Esprit Saint. Avec la Pâque, un jour nouveau se lève, une terre nouvelle nous est donnée, mais à condition que nous acceptions de nous laisser renouveler de l’intérieur par l’Esprit-Saint. Là où est l’Esprit-Saint, c’est là que Jésus Ressuscite, c’est là qu’il est Vivant. A nous aussi de montrer que nous sommes vivants : vivants malgré les moments difficiles dans la vie de notre Église ; vivants malgré certaines incompréhensions en face des questions ou oppositions qui nous ‘‘paralysent’’ dans notre vie de foi. Pâques n’est pas le souvenir d’un événement passé. Célébrer, c’est affirmer que le Ressuscité est au milieu de nous. Il est à l’œuvre dans le cœur des hommes qui œuvrent pour une terre plus juste, une fraternité sans hypocrisie, un partage équitable des biens de la terre en dépit de l’égoïsme de quelques-uns. Croyants, osons affirmer par notre vie que Jésus est Ressuscité, vraiment Ressuscité.


                                                                                                                             Fraternellement.




                                                                                                                                                                                    




































         

     

       Chers amis


   Alors que nous vivons des temps rudes et incertains, je crois que les chrétiens ont une responsabilité toute particulière : la mission essentielle d’appeler leurs contemporains à l’espérance.

       

     C’est pour cette raison que les évêques de France ont récemment publié un appel à tous les catholiques et à toutes les personnes de bonne volonté, les engageant à se rencontrer pour échanger sur les difficultés que nous vivons, sur les épreuves que nous traversons.


   Nous, les évêques, « constatons que notre démocratie manque de lieux d’échange et de réflexion qui pourraient permettre l’émergence à une large échelle de suggestions positives élaborées ensemble ». Car il s’agit bien d’inventer l’avenir. Il s’agit de partager sur les questions fondamentales qui nous habitent tous. Et nous touchons là au sens même de la vie.


    Dans ce contexte difficile, parfois violent, je souhaite aujourd’hui partager un mot que j’aime beaucoup : c’est le mot « bienveillance ». La bienveillance, c’est ce regard qui dit à l’autre : « j’espère en toi », « je crois en toi », « tu es capable d’aimer », « tu es capable de donner et de te donner ! ». Ce regard, c’est celui du Christ. Il a le pouvoir de relever, tout particulièrement celui qui est le plus fragile.


   Et si nous portions tous ce regard de bienveillance ? En voilà une belle mission ! Une mission extraordinaire et toute simple à la fois. Osons porter un vrai et bon regard d’espérance sur celles et ceux qui nous entourent.


Chers amis, racontons dans notre entourage toutes les merveilles que Dieu ne cesse de faire dans nos vies. Ainsi, l’espérance grandira. Elle deviendra contagieuse !



MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS

Une mission extraordinaire

et toute simple à la fois

« La création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu » (Rm 8,19) : un carême sous le signe de Laudato’ si pour le pape Francois. Ce dernier nous offre quelques points de réflexion pour accompagner notre chemin de conversion jusqu'à Pâques.

 

                            

                           

                                                                                                  

     

   Chers frères et sœurs,

  Chaque année, Dieu, avec le secours de notre Mère l’Église, «accorde aux chrétiens de se préparer aux fêtes pascales dans la joie d’un cœur purifié» (Préface de Carême 1) pour qu’ils puissent puiser aux mystères de la rédemption, la plénitude offerte par la vie nouvelle dans le Christ. Ainsi nous pourrons cheminer de Pâques en Pâques jusqu’à la plénitude du salut que nous avons déjà reçue grâce au mystère pascal du Christ: « Car nous avons été sauvés, mais c’est en espérance »(Rm 8,24). Ce mystère de salut, déjà à l’œuvre en nous en cette vie terrestre, se présente comme un processus dynamique qui embrasse également l’Histoire et la création tout entière. Saint Paul le dit: « La création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu » (Rm 8,19). C’est dans cette perspective que je souhaiterais offrir quelques points de réflexion pour accompagner notre chemin de conversion pendant le prochain carême.


                                                                                  Lire la suite...


  CARÊME 2019

« La création attend avec impatience


la révélation des fils de Dieu »


                                                                           (Rm 8,19)



Site créé par Sébastien et Natacha Ponte

                              Message du Conseil permanent

                                « Grandir dans la vérité,

                                    grandir dans l’espérance »

                                                                                                                                          Paris, le 12 mars 2019


  Chers frères et sœurs baptisés, fidèles de l’Église catholique présente en France,

   Réunis comme tous les mois, évêques membres du Conseil permanent, nous souhaitons vous adresser un message au début de ce temps de carême qui est un temps de conversion. Le jour du mercredi des Cendres, en nous marquant le célébrant nous a dit : « Convertis-toi et crois à l’Évangile. »


   Nous sommes, ensemble, très affectés et troublés par les révélations faites au sujet des actes parfois criminels commis par des ministres ordonnés ou des consacrés sur des mineurs ou même des adultes dans l’Église universelle et chez nous aussi. Ces comportements immoraux nous scandalisent et atteignent notre confiance dans l’Église, dans ceux et celles qui pourtant ont consacré leur vie à Dieu. Des personnes victimes, souvent membres de nos communautés, ont révélé ce qu’elles ont subi et leur profonde blessure qu’elle soit psychologique, spirituelle ou corporelle. Nous les remercions d’avoir osé parler. Grâce à leur témoignage, une profonde prise de conscience s’est réalisée. Une grande opération-vérité s’est ouverte. Dans notre foi, la parole du Christ « La vérité vous rendra libres » (Jn 8,32) est à l’œuvre. C’est douloureux car le mal est profond. Avec le Pape François, nous disons qu’il s’agit d’abus de pouvoir, de conscience et d’abus sexuels...



                                                                                            Lire la suite...

27 avril







Paris, le 25 mars 2019

ÉLECTIONS EUROPÉENNES



ÉLECTIONS EUROPÉENNES : QUELLE EUROPE VOULONS-NOUS ?

Prochainement auront lieu les élections au Parlement européen et cela dans un contexte difficile, tant au plan national qu’européen. Dire que l’Europe n’a pas bonne presse est une banalité : pour beaucoup de nos concitoyens elle semble lointaine, technocratique, souvent inefficace.


Et pourtant, il nous semble important d’inviter les catholiques, et au-delà l’ensemble des citoyens, à participer aux élections des députés au parlement européen et à s’exprimer, non d’abord sur des enjeux nationaux, mais en fonction des projets portés par les différentes listes qui se présenteront au suffrage des électeurs. Il ne s’agit pas de s’enfermer dans un schéma manichéen (pour ou contre l’Europe) mais de dire quelle Europe nous voulons, le modèle économique, social, culturel et spirituel qui nous semble le plus adapté pour notre continent aujourd’hui.


Les pouvoirs du Parlement européen ont été accrus au fil des ans et il est bon de nous rappeler que beaucoup de décisions européennes influent sur notre vie quotidienne...

Cathédrale Notre Dame de Paris


À propos de la collecte de fonds

      Il faut pour cela être très prudent dans le choix de l’association ou la fondation à qui vous allez remettre votre participation. En effet, un grand élan de solidarité s’est mis en place et nous voyons surgir beaucoup de collectes privées françaises ou étrangères (plates-formes, cagnottes, quêtes, etc.)

    C’est pourquoi, l’évêque de Pontoise, Monseigneur Stanislas Lalanne, privilégie et vous conseille fortement d’apporter votre concours au Fonds Notre-Dame de Paris abrité par la Fondation Avenir du Patrimoine à Paris, sous égide de la Fondation Notre Dame, reconnue d’utilité publique. Vous serez ainsi assuré, d’une part, que votre don ira bien à la reconstruction de la cathédrale de Paris en pleine coordination avec les pouvoirs publics. Et, d’autre part, que vous aurez la possibilité de recevoir un reçu fiscal.

Pour faire un don : https://don.fondationnotredame.fr/fapp-notre-dame  
Site Internet : www.fondationavenirpatrimoineparis.fr

                          
https://don.fondationnotredame.fr/fapp-notre-damehttp://www.fondationavenirpatrimoineparis.fr/shapeimage_4_link_0shapeimage_4_link_1

   Depuis l’incendie de la cathédrale Notre Dame de Paris, le lundi 15 avril, beaucoup de particuliers ou entreprises ont manifesté leur souhait de participer financièrement à sa reconstruction.


                                                             POUR INFORMATION


La Fondation Avenir du Patrimoine à Paris sous égide de la Fondation Notre Dame, reconnue d'utilité publique a pour vocation de restaurer et de mettre en lumière les édifices religieux et leurs chefs d'œuvre, aux côtés des pouvoirs publics.