Chaumontel.html
Luzarches.html
 












 

. 

                                                                        










  


livepage.apple.com
                      
livepage.apple.comhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewhttps://drive.google.com/file/d/0Bw8XWGL65_ADeTE2MU5Eb2t4NjA/viewshapeimage_3_link_0shapeimage_3_link_1shapeimage_3_link_2shapeimage_3_link_3shapeimage_3_link_4shapeimage_3_link_5shapeimage_3_link_6shapeimage_3_link_7shapeimage_3_link_8shapeimage_3_link_9shapeimage_3_link_10shapeimage_3_link_11shapeimage_3_link_12shapeimage_3_link_13shapeimage_3_link_14shapeimage_3_link_15shapeimage_3_link_16shapeimage_3_link_17



Site créé par Sébastien et Natacha Ponte

29 octobre

Seigneur Jésus


Toi qui a souffert la Passion par amour pour nous,

nous nous présentons devant toi.

Nous souffrons avec toute l’Église

pour les abus commis par certains

de ses membres

sur ces plus petits qui sont tes frères.


« Si un seul membre souffre,

tous les membres partagent sa souffrance. »


Solidairement avec toute l'Église,

nous demandons ton pardon,

ton aide et ton soutien.


Toi qui a vaincu la mort et qui es ressuscité,

nous te prions de te renouveler dans ta joie

et de faire rayonner notre témoignage

pour que nous portions toujours

la Bonne Nouvelle du salut à tous les hommes,

en particulier dans notre diocèse de Pontoise.


Toi qui nous as donné ton Esprit Saint,

nous t'implorons de restaurer l'unité de ton peuple

et de lui donner la force et la sagesse

pour que se lèvent aujourd'hui de nombreux

apôtres et serviteurs pour notre temps.


«  Si un membre est à l'honneur,

tous partagent sa joie. »


Toi qui règnes pour les siècles des siècles.  Amen.

Après le mois d’octobre dédié entièrement à la mission, et qui avait pour thème : « Baptisés et envoyés », selon le souhait du Pape François, nous voici parvenus au mois de novembre. L’attention ou l’investissement, et pour la prière pour la mission, et l’action missionnaire là où nous sommes ne devrait pas s’arrêter à la fin du mois d’octobre. C’est chaque jour et à chaque instant qu’il nous faut cultiver en nous le désir missionnaire, avoir le souci de l’annonce de l’Évangile.


Le mois de Novembre, comme le veut la tradition de l’Église, s’ouvre par la fête de tous les Saints. Ceux et celles que nous honorons, les illustres comme les moins illustres ont été tous des instruments de l’annonce de la Bonne Nouvelle ; chacun en fonction du don reçu du Christ Jésus. En faisant mémoire de cette foule immense d’hommes et de femmes, nous sommes invités aujourd’hui encore à vivre en témoins de celui qui nous dit : « Je suis la Lumière du monde » ; et qui nous invite à être là où nous sommes des lumières à sa suite. Les chiffres parfois posent questions. Nous risquons d’être gagnés par le doute et le désespoir face à la baisse des effectifs. Mais au fond, combien étaient-ils au commencement ? « Il en établit douze pour être avec lui et pour les envoyer prêcher » (Mc 3, 14). Et au jour de la Pentecôte ? ‘’Environ trois mille personnes’’ (Act 2, 41b) Au-delà du chiffre, il y a ici nous le croyons, un appel à la confiance, un appel à l’espérance. L’Évangile n’appartient pas au passé. La promesse, elle est pour nous et pour les générations à venir. Il faut oser la partager par la parole et les œuvres ; et cette promesse, c’est que tous les peuples soient sauvés en Jésus le Fils unique du Père. Y croyons-nous vraiment ?

Lettre de saint Paul apôtre aux Colossiens (Col 3, 12-17)


Frères,

  puisque vous avez été choisis par Dieu,

  que vous êtes sanctifiés, aimés par lui,

  revêtez-vous de tendresse et de compassion, de bonté,

  d’humilité, de douceur et de patience.

Supportez-vous les uns les autres,

  et pardonnez-vous mutuellement

  si vous avez des reproches à vous faire.

Le Seigneur vous a pardonné : faites de même.

Par-dessus tout cela, ayez l’amour,

   qui est le lien le plus parfait.

Et que, dans vos cœurs, règne la paix du Christ

  à laquelle vous avez été appelés,

  vous qui formez un seul corps.
Vivez dans l’action de grâce.

Que la parole du Christ habite en vous

  dans toute sa richesse ;

  instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres

  en toute sagesse ;

  par des psaumes, des hymnes et des chants inspirés,

  chantez à Dieu, dans vos cœurs, votre reconnaissance.

Et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites,

  que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus,

  en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père.

 La joie et l’allégresse

   Pour être saint, il n’est pas nécessaire d’être évêque, prêtre, religieuse ou religieux. Bien des fois, nous sommes tentés de penser que la sainteté n’est réservée qu’à ceux qui ont la possibilité de prendre de la distance par rapport aux occupations ordinaires, afin de consacrer beaucoup de temps à la prière. Il n’en est pas ainsi. Nous sommes tous appelés à être des saints en vivant avec amour et en offrant un témoignage personnel dans nos occupations quotidiennes, là où chacun se trouve. Es-tu une consacrée ou un consacré ? Sois saint en vivant avec joie ton engagement. Es-tu marié ? Sois saint en aimant et en prenant soin de ton époux ou de ton épouse, comme le Christ l’a fait avec l’Église. Es-tu un travailleur ? Sois saint en accomplissant honnêtement et avec compétence ton travail au service de tes frères. Es-tu père, mère, grand-père ou grand-mère ? Sois saint en enseignant avec patience aux enfants à suivre Jésus. As-tu de l’autorité ? Sois saint en luttant pour le bien commun et en renonçant à tes intérêts personnels.


Laisse la grâce de ton baptême porter du fruit dans un cheminement de sainteté. Permets que tout soit ouvert à Dieu et pour cela choisis-le, choisis Dieu sans relâche. Ne te décourage pas, parce que tu as la force de l’Esprit Saint pour que ce soit possible ; et la sainteté, au fond, c’est le fruit de l’Esprit Saint dans ta vie (cf. Ga 5, 22-23). Quand tu sens la tentation de t’enliser dans ta fragilité, lève les yeux vers le Crucifié et dis-lui : ‘‘Seigneur, je suis un pauvre, mais tu peux réaliser le miracle de me rendre meilleur’’. Dans l’Église, sainte et composée de pécheurs, tu trouveras tout ce dont tu as besoin pour progresser vers la sainteté. Le Seigneur l’a remplie de dons par sa Parole, par les sacrements, les sanctuaires, la vie des communautés, le témoignage de  ses  saints, et  par  une beauté multiforme qui provient de l’amour du Seigneur,      « comme la fiancée qui se pare de ses bijoux » (Is 61, 10).

Exhortation apostolique du Pape François

Extrait de « Gaudete et Exsultate

 Lire la suite...http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/apost_exhortations/documents/papa-francesco_esortazione-ap_20180319_gaudete-et-exsultate.pdf